Plantes sauvages

Plantes sauvages comestibles : celles que l’on peut manger.

Récoltez vos plantes lors d’une promenade – cueillette guidée !

 été  2019

Envie d’une alimentation saine, pleine de vitalité, savoureuse et gratuite ?

Venez identifier et récolter des plantes pour créer ou enrichir vos salades, soupes, omelettes, quiches, tisanes…

Vous recevrez un dossier contenant des informations sur la reconnaissance et l’utilisation des plantes récoltées, avec des recettes de cuisine.

Cueillette dans le vallon de l’Aubonne en Suisse les samedis de 14h à 17h.

Dates :                   31 août 2019                      21 septembre 2019


Prenez avec vous quelques sachets en tissu, papier ou plastique « aéré », ainsi que des gants, un canif, un crayon ou stylo. Des chaussures imperméables sont vivement conseillées pour marcher dans les champs !

Renseignements et inscriptions :
Marianne Golaz, tél (+41)(0)21/807.24.43, ou marianne.golaz@gmail.com

Prix:  25.-

Pour des groupes: dates sur demande, prix à convenir.

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Traditionnellement, les mois de mars et avril, mois de soudure, étaient les plus pauvres en légumes frais. Etant donné que maintenant les légumes viennent du monde entier dans nos supermarchés, ces mois-là sont devenus ceux où les légumes sont les plus chers !

Le terme de « soudure » signifie la période entre l’épuisement des stocks et les nouvelles récoltes. Mais avec les légumes sauvages, le problème est simplifié : mars et avril sont des mois de bonnes récoltes !

L’ail des ours, par exemple, apportera des vitamines dans vos salades de betteraves et de carottes. Dès mars, on trouve aussi la petite cardamine, l’ortie, le plantain, la dent-de-lion, la délicieuse stellaire…

Plantes sauvages comestiblesLa bonne recette du mois de mars : Soupe de plantain, dentes-de-lion et orties.
Récolter une bonne poignée de chacune de ces plantes, choisir les feuilles jeunes et fraîches. Laver soigneusement et émincer en tronçons d’un cm environ. Cuire dans un litre d’eau avec une pomme de terre émincée ou une petite poignée de riz. Assaisonner à votre goût en fin de cuisson, mixer. Ajouter si vous le souhaitez un peu de crème avant de servir, ou quelques croûtons…

Cette soupe est délicieuse, elle est fortifiante et dépurative, riche en minéraux et autres bienfaits. Excellent au sortir de l’hiver.

Plantes sauvages comestibles
Mais ATTENTION !!!
Manger des plantes sauvages nécessite de les reconnaître A COUP SÛR !!!

Donc un bon dictionnaire botanique est indispensable ou autre très bon livre de référence. Ou alors sortir avec un – une spécialiste !

Je propose des promenades – récolte de plantes, n’hésitez pas à vous inscrire !


 

Une réflexion sur “Plantes sauvages

  1. Bonjour Marianne,
    Pour 2019, je te souhaite plein de nouvelles découvertes de la nature.
    Avec mes meilleurs messages et mes salutations amicales.
    Nadège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*