Le savez-vous ?

Le monde sauvage des plantes et des animaux est plein de mystère et les surprises commencent à deux pas de chez vous.

Sur la colonne de droite de ce blog, dans la partie « catégories », en cliquant sur Le savez-vous Animaux ou Le savez-vous Plantes, vous trouverez mes petites histoires étonnantes, voir incroyables, mais VRAIES.

Savez-vous…

– que la gale des feuilles d’arbres est une petite prison ?
– où disparaît la queue des têtards au cours de leur métamorphose ?
– pourquoi les morilles poussent sous les frênes ?
– pourquoi les vers de terre sortent quand il pleut ?
– quel insecte a enroulé et collé des feuilles d’arbres et ce qu’il y a à l’intérieur de ces petites cachette ?

 

Stratégie défensive…

sorties nature suisseSavez-vous ce qu’est la gale ou galle des feuilles d’arbres ? Ce sont de petites protubérances qui se forment sur les feuilles et cela ressemble à une maladie, mais ce n’est pas le cas : cette « tumeur » du végétal est une déformation ou une excroissance formée en réaction à l’attaque d’un parasite !

Par exemple une mouche pond des œufs sur une feuille pour que ses larves s’en nourrissent, mais la feuille enferme chaque œuf dans une petite « construction » qui empêchera ainsi le parasite de se développer et donc de la dévorer ! Voici en action l’intelligence de la nature !

sorties nature suisseOù disparaît la queue des têtards ?

Les têtards, bébés des grenouilles et des crapauds, commencent leur vie avec un corps formé d’une boule noire et d’une queue.

sorties nature suisseEnviron 2 mois plus tard, ils deviennent ainsi :

sorties nature suisseLe corps s’est transformé et la queue a disparu. Où ? Comment ?
– l’a-t-il mangée ?
– a-t-elle séché et s’est détachée du corps ?

Non, la queue des têtards se résorbe peu à peu quand ce petit animal se métamorphose. Car il change beaucoup en deux semaines environ : ses branchies se transforment en poumons, de végétarien, il devient carnivore… Ce qui ne va pas sans mal pour trouver ses premières proies ! C’est à se moment là que la queue « le nourrit de l’intérieur », constituant une réserve nutritive comme la bosse du chameau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*